bandeau sie ouitest
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Prochainement avec le RWLP

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Médias

Le 18 mars, 12.000 personnes se sont données rendez-vous à Namur pour défendre une Wallonie solidaire! LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ A BESOIN D’ASSOCIATIONS FORTES, DE SERVICES PUBLICS FORTS. TOUTES DÉCISIONS QUI PROVOQUERAIENT L’INVERSE, ET DONC RENVERRAIENT DAVANTAGE ENCORE VERS DES SERVICES DE PLUS EN PLUS PAYANTS CONTRIBUERONT A AUGMENTER L’EXCLUSION ET L’APPAUVRISSEMENT.

      APE5 18mars2019 site         

Pour voir l'album complet de la manifestation -> ICI

Lire l'article du Soir -> https://plus.lesoir.be/213089/article/2019-03-18/la-defection-dune-elue-liberale-prive-la-wallonie-de-majorite?fbclid=IwAR06m-p62Zd1I_1taW3VdIXrCZ8dkuMsk_7tAfKpwDeu4gjQBRxN_wuzU-o

Lire l'article de La Libre -> https://kiosque.lalibre.be/data/19658/reader/reader.html?t=1553021172345&fbclid=IwAR0DZ3gkQiewRb2BVAbVALkvtIJmq2zImJImIp-3vXdTlfVPpa90LztTRUU#!preferred/0/package/19658/pub/49387/page/7

 

 

Après la manifestation pour une Wallonie solidaire à Namur qui a rassemblée entre 9000 et 12000 personnes. Christine Mahy était dans Débat Première - Le secteur non-marchand est-il encore vraiment NON-marchand ?

christina opinion

Pour voir l'émission ->  ICI

 

 

"Pour la première fois, les centres publics d’actions sociales sont amenés à rédiger une déclaration de politique sociale (DPS). Un document qui vise à décliner les priorités politiques de la présente mandature.

"Pour introduire la DPS, j’ai sollicité Christine Mahy afin d’insérer son discours prononcé lors de la séance académique de l’Université de Liège, où elle reçut le titre de docteur honoris causa" , détaille Laetitia Liénard, présidente du CPAS de Tournai. "Ce texte est très parlant car il remet le bénéficiaire au centre du CPAS.""

 

docteur honoris causa site

pour lire la suite de l'article ICI

 

 

"Le prix Bologne-Lemaire du « Wallon de l’année » est organisé par l’institut Destrée. Il a été instauré en 1976 et récompense une personne qui, par son action sociale, économique, politique ou culturelle, a le mieux servi les intérêts de la société wallonne. Parmi les précédents lauréats figurent notamment Jean-Claude Derudder, les frères Dardenne, Jean-Michel Saive, Christine Mahy ou encore Pierre Rion l’année dernière."

sud presse prix wallon site

Lire l'article de Sud Presse -> https://www.sudinfo.be/id104302/article/2019-02-26/charleroi-thomas-dermine-laureat-du-prix-du-wallon-de-lannee

 

Les témoins du vécu/militant.e.s (TVM) du RWLP exercent régulièrement la démocratie et leur pouvoir d’interpellation, dans le cadre de rencontres avec des acteurs politiques et des intermédiaires sociétaux qui influencent des décisions qui les concernent. Il questionnent, interpellent, adressent leurs messages, suggestion, recommandations.

Les TVM et l’équipe du RWLP ont décidé cette fois de soumettre des économistes à leurs questions.  Ces rencontres médiatisées ne prennent pas la forme d’un débat dans le cadre de cette première étape, mais d’une écoute des réponses aux questions. Après quelques rencontres avec différentes économistes, le temps du débat et de l’analyse viendra. 

Rencontre 1, le 15 février 2019, avec Etienne de Callataÿ, Chief Economist d'Orcadia Asset Management, Christine Mahy, Secrétaire génarle du RWLP, Julie Mawet, animatrice et Henri, Ludwig, Guy, Audrey, Eddy, Damien témoins du vécus militant.es du RWLP.

photo site

Pour écouter la 1ére partie -> ICI

pour écouter la 2ème partie - > ICI

 

RENCONTRE 2  avec Roland Gillet -> ICI

 

Merci à http://microouvert.be/

 

http://microouvert.be/2019/05/09/ici-ce-nest-pas-un-debat-et-cest-la-formule-choisie-pour-ecouter-avec-de-grandes-oreilles-ce-que-leconomiste-roger-gillet-repond-aux-questions-posees-par-des-personnes-qui-vivent-en-premier/

 

"Christine Mahy, la Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a réagi à quelques mots-clés proposés par notre rédacteur... L’occasion, à l’approche des élections, de mieux cerner l’univers complexe des pauvretés et d’en saisir les enjeux"

aricle Plein soleil février 2019 site

Lire l'article complet ICI

 

 

"S’il comprend, légalement, l’ensemble des biens, droits et obligations d’une personne, « dans la tête des gens, le patrimoine est surtout lié au fait d’être propriétaire de sa maison », remarque la secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, Christine Mahy. S’attaquer au patrimoine, « c’est donc un peu comme remettre en cause le désir de posséder une maison » , poursuit-elle. Or ce désir, et la conviction qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire, sont fortement ancrés dans notre société : « Qu’on soit pauvre ou riche, on est culturellement pétri de cette vision des choses. L’achat d’un bien est perçu comme un signe de réussite, de mérite. » Pourtant, là aussi, les inégalités sont flagrantes : soixante-trois pourcents des ménages les plus pauvres sont locataires, contre seulement seize pourcents dans le cinquième des ménages les plus riches."

lire la suite ...

 

 

"Nous sommes un pays riche dans une société qui, aujourd'hui, est fondée sur des inégalités extrêmement fortes, une redistribution des richesses qui n'est plus basée sur l'équité..."

avotre avis site  Voir la vidéo complète ICI

A Votre Avis avec Christine Mahy - secrétaire Générale du RWLP, Philippe Defeyt - économiste, Ahmed Laaouej - chef du groupe PS à la chambre, Gautier Calomne - député MR à la chambre.

 

"La question est délicate et fait débat depuis longtemps au sein du secteur de l'aide à la jeunesse : la pauvreté du ménage peut-elle conduire, à elle seule, à un placement de l'enfant dans une institution ou une famille d'accueil ? Dans la plupart des situations, nous disent les professionnels, si l'enfant n'est pas confronté à d'autres problèmes que la précarité, il existe suffisamment d'aides et de structures pour maintenir le jeune dans son milieu familial."

lire l'article Ici

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue