signat corri

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

17 octobre

 

drap-vertical

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Médias

db089ba6 42e9 11e8 a36b 0c73bbe13249 web scale 0.1372134 0.1372134

Une trentaine d’organisations en lutte contre la pauvreté se fendent mercredi d’une lettre ouverte à l’attention du Premier ministre Charles Michel, des vice-Premier ministres et des ministres-présidents des entités fédérées.

Lire l'article de l'Avenir.net

Lire l'Article paru dans De Wereld Morgen.be

Lire l'article dans Metrotime

 

 

 

 

" 85 femmes qui font bouger la Belgique -  85 ans que Fmmes d'aujourd'hui regarde la Belgique bouger et s'en fait le témoin. Logique dès lors de mettre à l'honneur 85 femmes extraordianaires qui font bouger la Belgique à l'occasion de notre anniversaire". Christine Mahy, secrétaire générale du RWLP, est parmis ces 85 femmes !

 Voir le l'article en PDF ICI

 

Femmedaujourdhuibelgique christineMahy

 

 

Interview de Christine Mahy - Secretaire générale et politique du RWLP - par C.Leclercq

Voir le document PDF ICI

lObservatoire La confiance dans lEtat les services sociaux les professionnels de laide1

 

 

 

Notre émission avec la radio RCF - Solid'aide est disponible!!
Une émision avec, Ludwic Simon, habitant à la belle étoile, Françoise Mainguet, facilitatrice en prévention des inégalités investies sur la mendicité et le squat au sin du RWLP, et Christine Mahy , secrétaire générale du RWLP

" Le non recours prend toute son importance quand on aborde la question de la mendicité et du squat pour finir l'émission en se plongeant dans le quotidien d'un mendiant!"

 

Pour écouter l'émission c'est ICI

 

Interview de Christine Mahy, sur ce que pourraient faire les pouvoirs locaux pour lutter contre la pauvreté:

 

confluent 12 janvier 2018

 

 

B9714321435Z.1 20180105200407 000G8OAEKSN9.1 0

 

«  Le système de sécurité sociale, par exemple, n’est rien d’autre qu’un formidable outil d’entraide et de réciprocité généralisée, mais nous le percevons difficilement comme tel, car il ne met plus en jeu les émotions et les sentiments de la réciprocité « chaude ». Il est puissant, mais il est devenu invisible. […] les normes et les institutions (la réciprocité invisible) permettent de stabiliser les comportements d’entraide, donc la cohésion d’un groupe, à des niveaux exceptionnellement hauts et constants, dans des groupes exceptionnellement grands et hétérogènes, et même entre de parfaits inconnus, ce qui est unique dans le monde vivant.  »

Lire l'article ici

Pour aller plus loin:

Intermag ici et ici

art. Vivre ensemble ici

Gsara ici

 

Écrit par un collectif de responsables d’associations d’éducation permanente et membres du Conseil supérieur de l’Education permanente.

Quand des médias ouvrent leurs colonnes à des "opinions" qui critiquent le monde associatif avec une malveillance flagrante, point n'est besoin, en y répondant, de faire une publicité imméritée à ces auteurs qui cherchent à se faire exister dans le paysage médiatique plus qu'à alimenter le débat.

Par contre, on ne peut laisser des contre-vérités se faire une place dans l'opinion sans réagir sur le fond.

C'est la raison pour laquelle ce collectif de signataires tient à relever et réfuter ce qui, à force d'attaques infondées, devient un ensemble de lieux communs dont la réalité associative, et spécifiquement les actions d'éducation permanente, sont victimes de manière de plus en plus récurrente. Quatre de ces lieux communs les plus récurrents sont ainsi abordés et déconstruits dans cette analyse.

Lire la carte blanche

 

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue