80cmx250cm les droits réduit

Prochainement avec le RWLP

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

17 octobre

 

drap-vertical

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Réactions à...

Echec scolaire  IMG 20170927 093553réduit

Pour une école qui réussit avec tous les enfants, il faut que la réforme de l’enseignement ( le Pacte pour un Enseignement d’Excellence) tienne ses promesses !

Toutes les familles souhaitent le meilleur pour leurs enfants. Mais, pour les familles confrontées à l’appauvrissement, la pauvreté, la pauvreté durable, la réussite scolaire revêt un caractère très particulier, celui de la réussite  d’un projet de vie au service  de la sortie de la pauvreté. Trop souvent, la désillusion est au rendez-vous. Le constat est dur pour l’Enseignement et violent pour ces enfants et ces familles : l’Ecole en Fédération Wallonie-Bruxelles « rate » avec les plus pauvres !

 

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, en alliance avec la plateforme contre de Lutte contre l’Echec scolaire, a tenu à rappeler au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles l’importance que le Pacte pour un Enseignement d’Excellence tienne ses promesses en construisant enfin une Ecole qui réussit avec tous les enfants. A cet égard, le tronc commun, le financement et les politiques inscriptions sont des éléments importants.

En particulier, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a  souligné l’urgence d’obtenir un enseignement réellement gratuit. L’argent à l’école est trop souvent un sujet de préoccupation pour les enfants, les parents et les enseignants. L’argent pollue la relation entre enfants, parents et enseignants. L’argent distrait l’école de ses missions prioritaires. Une Ecole qui réussit avec tous les enfants est une école gratuite !

Lire le texte complet de la conférence de presse

Lire l'article de RTBF.be

Lire l'article de l'Avenir.net

Lire l'article "La Libre"

Lire l'article "Le Soir"

 

 

Avec une centaine d’associations, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a rejoint l’initiative prise par la Plate-Forme Mineurs en Exil, UNICEF Belgique, le CIRÉ, Caritas International, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et JRS Belgium, en signant l’appel « On n’enferme pas un enfant. Point. »

En effet, en ce mois de septembre 2017, le Gouvernement Fédéral a commencé à construire un nouveau centre fermé, à côté de l’aéroport de Bruxelles-National, pour y enfermer des familles (demandeurs d’asile) avec leurs enfants mineurs.

Concrètement, cela signifie qu’en ce 21ème siècle dans notre pays qui s’est engagé officiellement à respecter les droits des enfants, des enfants vont se retrouver détenus, enfermés, privés de liberté uniquement sur base de leur statut migratoire(ou de séjour) ou de celui de leur parent ou tuteur.

De nombreuses études démontrent que l’enfermement, même de courte durée et dans des conditions décrites comme « humaines », est un véritable traumatisme pour un enfant et nuit gravement à son développement.

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté se mobilise contre un tel projet afin que les droits de tous les enfants soient respectés. Chaque enfant doit être traité comme un enfant et être libre, soigné, protégé et jouir des mêmes droits.

Avec une centaine d’associations, le RWLP exige donc que ce projet et cette construction soient stoppés.

Pour en savoir plus : http://www.onnenfermepasunenfant.be/

 

 

Écrit par un collectif de responsables d’associations d’éducation permanente et membres du Conseil supérieur de l’Education permanente.

Quand des médias ouvrent leurs colonnes à des "opinions" qui critiquent le monde associatif avec une malveillance flagrante, point n'est besoin, en y répondant, de faire une publicité imméritée à ces auteurs qui cherchent à se faire exister dans le paysage médiatique plus qu'à alimenter le débat.

Par contre, on ne peut laisser des contre-vérités se faire une place dans l'opinion sans réagir sur le fond.

C'est la raison pour laquelle ce collectif de signataires tient à relever et réfuter ce qui, à force d'attaques infondées, devient un ensemble de lieux communs dont la réalité associative, et spécifiquement les actions d'éducation permanente, sont victimes de manière de plus en plus récurrente. Quatre de ces lieux communs les plus récurrents sont ainsi abordés et déconstruits dans cette analyse.

Lire la carte blanche

 

 

Une loi anti-squat ??!!

Des parlementaires (Open VLD et NVA) ont fait une proposition de loi « ANTI-SQUAT ». Le RWLP s’oppose fortement à cette proposition ! Elle met dans le même sac marchands de sommeil et squatteurs! Le RWLP se mobilise avec d’autres acteurs associatifs contre cette proposition de loi visant à condamner pénalement (amende ou prison) les squatteurs de lieux OCCUPES OU PAS ! Les textes en annexe vous permettront d’avoir des informations complémentaires. La proposition de loi devra encore passer au Parlement pour être votée en plénière. On a encore un peu de temps pour continuer à dénoncer cette proposition de loi !!!

Communiqué de presse

Le communiqué de presse en néerlandais

Audition de BAPN à la commission de justice de la chambre du 4 juillet 2017

La Plateforme francophone du Volontariat plaide pour la suppression de l’obligation de déclaration préalable de volontariat pour les demandeurs d’emploi indemnisés.  Les demandeurs d’emploi ont un taux de bénévolat plus faible(9%) que les personnes disposant d’un emploi (14,9%), que les étudiants (13,7%) et les pensionnés(10,6%).
Ils sont, dès lors, moins nombreux à s’investir bénévolement dans une action citoyenne et solidaire.
Sans aucun doute, les facteurs conduisant à cette situation sont pluriels. Néanmoins, il en est un qui fait l’objet de nombreux appels à l’aide de citoyens et d’organisations auprès de la PFV : le formulaire C45B2, soit l’envoi d’une déclaration de volontariat à l’Onem et son traitement.
 
 
 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue