signat corri

RWDH

Un Fonds pour les garanties locatives ou

un système assuranciel pour les Wallons?

Le Rassemblement Wallon pour le Droit à l’Habitat s’est réuni en plénière ce lundi 1 février. Unanimement, ses membres se sont montrés inquiets devant les échanges du Ministre Paul Furlan (PS) et du chef de groupe CdH Dimitri Fourny (voir Le Soir du 21/1 et du 27/1/2016) à propos du projet de la création d’un Fonds de garantie locative. Le secteur associatif, mobilisé sur le logement, réclame depuis de nombreuses années la révision du système des garanties locatives. Le système actuel mis en place en 2007 a été dénoncé à de multiples occasions pour son inefficacité à supprimer la discrimination pour les locataires dépendant d’un revenu du CPAS mais aussi pour le non respect par le secteur bancaire des règles qui leur avait été imposées par le politique (voir à ce propos la conférence de presse du RWDH du 26/6/2015)[1]. Il n’est plus temps de polémiquer. Autrement dit, le RWDH est inquiet à l’idée que cette joute oratoire ne soit prétexte à report. Il est impératif que le système choisi (création d’un Fonds ou d’un système assuranciel) soit universel et obligatoire pour les garanties en espèces, au risque d’être aussi caduc que la loi de 2007. Il importe que le GW se saisisse de l’opportunité de la régionalisation du bail pour montrer son attention aux plus fragiles des 300.000 locataires de la Région Wallonne et qu’il rappelle par le choix d’un mécanisme solidaire et universel, la force du principe de solidarité en termes de politiques sociales mais aussi la nécessaire cohérence de celles-ci à l’heure de la mise en route du premier Plan Wallon de Lutte contre la Pauvreté.

Lire le communiqué en entier

Le Rassemblement Wallon du Droit à l’Habitat entend mobiliser les énergies et les forces vives pour que tous les citoyens, quels que soient leurs revenus, « habitent quelque part » dans un cadre rassurant en relation avec les ressources matérielles, immatérielles, relationnelles dont ils disposent, et ce sans aucune discrimination. Les différences sous régionales sont une réalité mais ne peuvent créer des sous-citoyens n’ayant que des sous-droits. Le droit au logement doit se réfléchir pour TOUS, et à partir des populations.

Tout doit être mis en œuvre pour que le droit au logement décent, devienne réellement effectif. Ce droit est inscrit dans la Constitution belge depuis 20 ans[1], mais aussi dans la Charte sociale européenne et dans le droit international.

Pour ce faire, le RWDH constitue un acteur et une force d’analyse, de consultation et de propositions sur les enjeux du logement. Les acteurs rassemblés au sein du RWDH s’entendent sur les aspects principaux qui font obstacle au droit à l’habitat pour tous, rassemblant leurs énergies pour dégager les pistes et méthodes utiles pour dépasser ces obstacles. Il s’agit donc de se retrouver autour de quelques intérêts supérieurs, leviers pour faire avancer le droit effectif à l’habitat pour Tous, et par là lutter contre l’appauvrissement de la population.

Lire le texte complet

http://www.rwlp.be/images/charte-rwdh/150515_-version_finale_de_la_Charte_RWDH.pdf

 


[1] L’Article 23 dispose que « chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine » et dans ce sens, la loi garantit « les droits économiques, sociaux et culturels » dont (point 3°) « le droit à un logement décent ».

Conférence de presse : 26 juin 2015 – RWDH

Introduction 

Le Rassemblement Wallon du Droit à l’Habitat entend mobiliser les énergies et les forces vives pour que TOUS les citoyens, quels que soient leurs revenus, « habitent quelque part » dans un cadre rassurant, en relation avec les ressources matérielles, immatérielles, relationnelles dont ils disposent, et ce sans aucune discrimination.

Le droit au logement doit se réfléchir pour TOUS, et à partir des populations, à partir de réalités vécues par les habitants, pour répondre au mieux aux enjeux du terrain.

Le Rassemblement wallon pour le Droit à l’Habitat travaille prioritairement à faire avancer la politique du logement vers un droit effectif pour TOUS.  A ce titre, il n’est pas un acteur de première de ligne. Sur les questions que soulèvent la recherche d’un logement ou le soutien face à des difficultés dans son logement ou avec son propriétaire, le Rassemblement vous propose de contacter un de ses membres en fonction de votre lieu de résidence ou du problème soulevé. Nous restons bien entendu si nécessaire à votre disposition pour vous éclairer.

Les membres qui assurent un service d’information, de relais, de suivi…pour les locataires sont marqués d’un *.

Les membres fondateurs

Les associations à l’initiative du RWDH sont :

 

 

Les nouveaux membres

Des revenus (tous les revenus !) qui stagnent et au final diminuent…, des loyers qui augmenteraient…, un cocktail explosif accélérateur d’appauvrissement en spirale !Le Rassemblement Wallon pour le droit à l’Habitat (RWDH) revendique le saut d’index des loyers.

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue