header voeux

Site lutte pauvreté wallonie.be

Soutenez les enjeux portés par le RWLP

Newsletter !

*

logo wallonie-7x9-300dpi-rvb        CEra - F Base 3 COLOR stroke3

logobij

  FWB

 PAC

 

 petitlogoRTA gris

province namur

 

 

FRB

 

EUROPE FSE

Action politique

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté était présent ce dimanche 27 avril au débat des Présidents qui s'est tenu au Parlement Wallon.  Eddy Houbart y a pris la parole au nom du RWLP

Eddy PW

Le texte de l'intervention :    

Mesdames, Messieurs,

Je constate de la bienveillance de la part des femmes et des hommes politiques à l’égard de Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté. Régulièrement des membres de réseau sont invités à s’exprimer devant des représentants politiques de tous niveaux de pouvoir et ces mêmes représentants renvoient à chaque fois combien ils sont touchés par les témoignages entendus. Ceci étant, je ne pense pas que votre travail politicien se limite à écouter et à compatir et j’espère que vous ne le pensez pas non plus. Je souhaiterais que vous fassiez plus. La situation l’exige. Une personne sur cinq en Wallonie est au seuil de la pauvreté. Si le combat contre la pauvreté constitue une priorité, il faut qu’il y trouve une place régulière dans vos agendas. Etre reçu au parlement comme nous l’avons déjà été est une chose. Cette tâche vous vous en acquittez, même si nous aimerions être sollicités plus en avant, pas en dernier recours, comme souvent, mais être associés aux actions du pouvoir exécutif est encore une autre chose. Et c’est surtout à ce niveau que je constate une carence, ce qui est paradoxal. Pourquoi les ministres, acteurs de terrain, n’éprouvent-ils pas la nécessité de collaborer plus étroitement avec les membres de réseau qui sont, par leur vécu, des experts en matière d’affaires sociales. Je vous demande de réfléchir à la manière de faire évoluer notre travail en commun afin de gagner en efficacité.

 

Voir la Vidéo  (intervention d'Eddy à 1:02:24)

MANIFESTATION EN SUPPORT DES SDF EN HONGRIE


vendredi 14 février 2014 à 11 heures


devant l’ambassade de Hongrie Avenue du Vert Chasseur 44 à Uccle
près de l’Ecole Européenne
rassemblement pour ceux qui viennent en transport en commun à la Gare de
Bruxelles-Midi à 10 heures devant les guichets bus 136, 137, 12 haltes
le 15 octobre 2013 est entrée en vigueur une loi, en Hongrie, qui criminalise les SDF qui
« résident habituellement dans les espaces publiques ». Maintenant les SDF en Hongrie peuvent
être punis de travail forcé, de pénalités financières et d'emprisonnement. Et ceci dans la
plupart des quartiers de Budapest voire des municipalités environnantes.
Le gouvernement Hongrois déclare qu’ aujourd’hui tout les SDF reçoivent de l’aide. Ce qui
n’est pas vrai. Selon une étude faite par les services sociaux officiels les travailleurs de la rue
ont recensé 4000 SDF dorment dans la rue et ce chiffre n’est que pour Budapest. En ce moment
les températures sont plus qu’hivernales en Hongrie.
Cette nouvelle législation est une violation des droits humains à la dignité, à l’intégrité
physique et mentale, qui sont garantis par la constitution Hongroise, la Charte des Droits
Humain de l’Union Européenne, la charte Européenne des Droits Humains et d’autres accords
internationaux.
Comme objection à ces mesures les SDF remettrons une lettre, destinée au gouvernement
Hongrois, à l’ambassadeur de Hongrie en Belgique, le 14 février 2014 à 11h00. Ensuite il y a une
conférence de presse sur le trottoir devant l’ambassade.
Front Commun SDF 0479 68 60 20

Voir la Vidéo de la manifestation

"Le Ministre wallon de l’Économie, Jean-Claude Marcourt, m’a demandé de mener un travail de prospective sur le redressement économique de la Wallonie, vu sous l’angle de ses enjeux citoyens. Basé sur une trentaine d’entretiens individuels, ce texte se décline sous la forme d’un triple « Pacte pour la Wallonie » : pacte industriel, pacte social et pacte territorial".             E. Delruelle

En page 51 une attention particulière est évoquée par rapport à la lutte contre la pauvreté des enfants et notamment le soutien indispensable aux familles monoparentales. Cette orientation s’appuie sur le document "Regards sur la pauvreté et les inégalités en Wallonie" signé A-C Guio et C Mahy…. Le document invite également à un Pacte social aux côtés d’autres enjeux centraux

Lire le document complet

La Plateforme francophone du Volontariat plaide pour la suppression de l’obligation de déclaration préalable de volontariat pour les demandeurs d’emploi indemnisés.  Les demandeurs d’emploi ont un taux de bénévolat plus faible(9%) que les personnes disposant d’un emploi (14,9%), que les étudiants (13,7%) et les pensionnés(10,6%).
Ils sont, dès lors, moins nombreux à s’investir bénévolement dans une action citoyenne et solidaire.
Sans aucun doute, les facteurs conduisant à cette situation sont pluriels. Néanmoins, il en est un qui fait l’objet de nombreux appels à l’aide de citoyens et d’organisations auprès de la PFV : le formulaire C45B2, soit l’envoi d’une déclaration de volontariat à l’Onem et son traitement.
 
 
 

Parce que 50% des personnes en situation de pauvreté sont des familles mono-parentales ! Parce qu’il est inacceptable qu’une société laisse ainsi des enfants et leur parent « se débrouiller et s’accommoder du trop peu » ! Le RWLP met son énergie pour « faire bouger les lignes » - Avril 2013 – Namur.

 

Le RWLP est signataire de ce communiqué de presse car l’école un enjeu majeur

pour la lutte contre la pauvreté et les inégalités

En vue des élections 2014,
la Plateforme de lutte contre l’échec scolaire a présenté ce vendredi 31 janvier,
un appel au débat en vue d’une refondation de l’École
aux représentants des différents partis politiques francophones.

Une trentaine d’associations, les syndicats et des représentants du monde académique en sont signataires.
Cet appel demande, entre autres, aux politiciens d'initier le débat autour des tabous qui sclérosent l’enseignement.
Cela suppose de sortir de la diabolisation réciproque et de pouvoir s’entendre sur une politique en faveur d’une École de la réussite de tous qui s’étende au-delà de la prochaine législature.
Il s’agit de prendre le temps de s’attaquer collectivement aux fondations du système scolaire.

Lire le communiqué

ASSEMBLÉE CITOYENNE DU RÉSEAU WALLON DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

 

« Le R.W.L.P. et la lutte contre l’appauvrissement des agriculteurs »

11 JUIN 2013 DE 9H30 À 16H00 - Ferme du Château, route de Hannut, 181, BONINNE

Présentation du travail

 

Dans cet article, nous avons pris l’option de croiser différents indicateurs afin d’approcher au mieux la réalité vécue par la population wallonne en regard de la pauvreté et de la précarité. La plupart des indicateurs qui sont utilisés ont été définis, utilisés et validés au niveau européen et sont principalement issus de l’enquête européenne sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC). Ils permettent d’une part, de décrire de façon synthétique les résultats de la Belgique et des régions belges en matière de lutte contre la pauvreté et diverses inégalités, et, d’autre part, de comparer entre eux les Etats de l’Union européenne. Afin d’affiner le portrait que nous dressons sur la base de ces mesures, nous complétons cette analyse par l’examen de divers indicateurs développés aux niveaux belge et régional et portant sur l’inégalité d’accès aux droits fondamentaux.

 

 

Par cette contribution avant tout descriptive, nous espérons mettre en évidence le fait que l’analyse de tels indicateurs et leur mise en perspective, à compléter par des analyses qualitatives plus approfondies et par une exploitation plus poussée de données administratives, permettent une meilleure compréhension de la pauvreté et de diverses inégalités ainsi qu’un meilleur éclairage des politiques publiques à mettre en œuvre.


Procéder à une comparaison régionale dans un pays comme la Belgique, où la sécurité sociale et la taxation des personnes physiques sont communes, permet de mettre en évidence l’importance du contexte socio-économique et de l’histoire de chacune des régions, mais également l’importance des politiques régionales, communautaires et locales. Cet exercice a en effet permis de montrer qu’à revenu égal, la pauvreté monétaire se traduit par des difficultés quotidiennes plus importantes en Wallonie qu’en Flandre. L’existence de dispositifs, privés ou publics, qui permettrait, avec un même revenu, d’accéder à davantage de biens et services en Flandre pourrait expliquer cette différence.


Autre constat alarmant qui ressort de cette étude : les enfants sont particulièrement touchés par la pauvreté en Wallonie, quel que soit l’indicateur choisi. Le Wallon pauvre est un enfant dans un cas sur trois. Cette situation est très préoccupante, car la pauvreté se traduit par de nombreuses privations vécues au quotidien par les enfants comme le montre notre analyse et risque d’entraver fortement les perspectives futures de ces enfants, une fois devenus adultes.


Afin d’illustrer les chiffres présentés, l’article reprend également des témoignages de personnes en situation de pauvreté ou d’acteurs de terrain, témoignages très éclairants qui sont relayés par le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté.

Consulter l'ouvrage

La presse en parle

RTBF JT..Journal de 13h – 14/10-2013.

Matin première – Expresso – Pauvreté Infantile

Le soir, vidéo – La Wallonie et Bruxelles parmi les régions les plus pauvres d’Europe

La  libre – Etre pauvre c’est fêter Noël en mars et Saint-Nicolas au Quick

RTL : Un wallon pauvre sur trois est un enfant : pas moyen des les envoyer à l’école tous les jours

Le Vif – Pauvreté des enfants : l’indicible vérité belge

Métro – « De plus en plus d’enfants n’ont pas de vacances »

la Meuse – «  Un wallon pauvre sur trois est un enfant selon l’Iweps »

RTBF – La Première – Emission Connexion : pauvreté, les enfants plus touchés ?

Face à l’info – Pauvreté infantile 14/10/2013 avec Christine Mahy et Bernard Devos

 

JT 13h 14/10/2013 La Pauvreté des enfants Etude de l’Iweps à 20 minutes 20 secondes

JT 19h30 La Pauvreté des enfants – Reportage 2 familles en milieu rural – à 4 minutes 7 secondes

 

Un bruxellois sur trois vit avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté Le Soir 14/10/2013

Le Wallon pauvre est un enfant dans un cas sur trois - L’Avenir.net

Un Wallon pauvre sur trois est un enfant : pas les moyens de les envoyer à l’école tous les jours - RTL info

 

Pauvreté – La Belgique à trois vitesses – Alter Echo – 13-10-2013

 

 

 

 

 

Un fonds documentaire à votre disposition

Une collaboration Province de Namur-RWLP et divers partenaires.


En savoir plus

 

Consulter le catalogue